Michelin, la carte et le territoire, ou la réalité augmentée, en 1910

 Quel point commun entre mon smartphone sur lequel je visualise les tarifs des restaurants à côté de moi, Michelin ou les cartes routières, nées au début du XXeme siècle ?
L’histoire de la réalité augmentée de signes virtuels, sémiotiques.
Une longue histoire, à découvrir !
Focus.

La carte et le territoire.

Michelin, est né avec le pneu, en 1895, le premier pneu démontable gonflé d’air, et breveté.
Dans les usages, ou service client, comme on le dirait aujourd’hui, l’entreprise a rapidement développé une relation avec son client.
L’entreprise offrait à ses automobilistes, peu nombreux, les conseils techniques de l’automobiliste. Crevaison, lieux de fourniture…
Dans la deuxième partie du guide Michelin, petit guide à couverture rouge, on répertoriait quelque 1410 localités.

Avec des conseils sur l’état des routes, les garages, les auberges. Puis les cartes routières.
Aujourd’hui encore, au delà de l’objet technique du pneu, le guide Michelin, et les cartes routières sont les objets relationnels de l’usager.
Le web 2.0 a permis l’orientation numérique, via Via Michelin.

L’origine de la carte routière.

Ancien ingénieur de l’Ecole Centrale, André Michelin entre au service de la Carte de France, au ministère de l’Intérieur.
Les premières cartes sont d’usage étatiques, aux mains des fonctionnaires de l’Etat, ou des officiers d’Etat Major.
De 1910 à 1913, André Michelin publie alors une couverture complète de la France, et les édite.

Naissance des signes sémiotiques.

Les signes des cartes Michelin, ou la référence des repères sémiologiques géographiques.
Michelin a inventé des conventions géographiques, largement utilisés aujourd’hui.
Les chevrons de pente, les points de vue, les ruines, épingles de distances, liseré vert des routes pittorestesques sont devenus des signes usuels que chacun connaît. Ils sont utilisés mondialement.

Ils sont devenus des signes repérables, et universels.

Les signes dans la réalité de nos campagnes.

Les cartes Michelin ont vite leur limites, car elles nécessitent de se répérer physiquement dans l’espace.
Or à quoi sert une carte, indiquant les localités, s’il n’est pas possible de se repérer dans la réalité ?
Il faut se rappeler qu’à cette époque, les panneaux indicatifs des villages et villes n’existent pas.
C’est Michelin qui va le permettre.
D’abord, en poussant l’Etat à s’occuper de ce problème.

Une pétition est lancée à l’échelle nationale, pour exiger ces panneaux d’orientation.

Le gouvernement trouve cette idée extravagante, à l’époque. 200 000 signatures sont collectées.
Ensuite, lorsque le gouvernement cède à la pression populaire, Michelin offre, et produit en masse les fameuses bornes kilométriques, et pannonceaux.
En 1920, la borne construite avec de la lave de Volvic émaillée, scellée sur béton est choisie.
Cette fameuse borne de forme cubique est saluée comme un modèle de signalisation moderne.

Et sera placée sur l’ensemble du territoire.
Le territoire Français, marqué de la carte Michelin.

La conciliation du réel, et de l’iconique borne kilométrique.

Les premiers pas de la réalité augmentée.

La réalité augmentée est la juxtaposition dans notre monde physique de signaux virtuels, sémiotiques.

Telles les indications touristiques soulignées sur mon smartphone lorsque je photographie ou filme une rue, un bâtiment.
Michelin en ce sens a été le premier de cette réalité augmentée, bien avant l’informatique :
A côté de la carte, dans le monde physique et réel, des signaux virtuels sont nécessaires pour localiser l’endroit où je suis, les bornes et panneaux des villes à l’entrée de celles ci.
Il s’agit bien de juxtaposer dans l’univers, les routes des villages, un signe artificiel, sémiotique.
On peut parler de réalité augmentée, dans le sens, où ces signes me permettent de me repérer, de me promener sur un objet technique, la carte routière, en même temps.
C’est différent de panneaux classiques touristiques qui ne font que donner des indications sur le lieu visité.
Dans la réalité augmentée, on superpose :

  • un objet technique et "virtuel" ( la carte )
  • une réalité ( le monde physique qui m’entoure )
  • via des signes communs ( indiqués sur la carte, et sur les bornes ou panneaux ).

La médiologie de Michelin, ou des cartes géographiques.

Notre quotidien, aujourd’hui, dans la voiture, c’est d’utiliser son GPS et son système de navigation.

L’usage dans les voitures de système de guidage, de repérage est une innovation dans la foulée de la superposition numérique sur notre monde géographique et réel.

Cet usage est le fruit d’une histoire, celle que j’ai présenté ici, à travers l’usage de Michelin depuis le début du XXeme siècle.

La mémoire de l’usage technique et numérique, aujourd’hui est important. Il remet en lumière la transmission de la pensée, et nos modes de raisonnement, via l’outil. Outil qui n’est pas seulement numérique, mais technique. Et qui nous a nourri depuis l’enfance, à l’arrière de la voiture des parents. Stressant sur la lecture de la carte Michelin. Ne pas se perdre.

Nos usages sont bien ancrés dans l’histoire. A l’instar de cet exemple, de cette histoire de nos souvenirs d’enfance.
Notre monde moderne s’en nourrit. N’oublions pas !

En savoir plus !

La médiologie, qu’est ce que c’est ? Cours de médiologie générale.

Histoire de Michelin : histoire de Michelin

La réalité augmentée : comment le monde virtuel imprègne notre monde réel  ?

About these ads

5 Commentaires

Classé dans Communication, médiologie, Mes propres textes, sémiologie

5 réponses à “Michelin, la carte et le territoire, ou la réalité augmentée, en 1910

  1. Ping : Michelin, la carte et le territoire, ou la réalité augmentée, en 1910 | L'écho d'antan | Scoop.it

  2. Ping : Michelin, la carte et le territoire, ou la réalité augmentée, en 1910 | christinedb | Scoop.it

  3. Ping : Michelin, la carte et le territoire, ou la réalité augmentée, en 1910 | Web and stuff | Scoop.it

  4. Ping : » La vie numérique entre connexion et déconnexions : pas seulement le temps d’un été…

  5. Ping : La stèle, ou les points de gravité de notre monde | Zeboute' Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s