Petite poucette, la génération Y, vue par Michel Serres

Quel regard de nos philosophes sur notre monde moderne, sur la génération de nos jeunes ?

Baignée dans le monde d’internet, de nos nouveaux usages numériques, la génération Y a t-elle un nom, au delà de la lettre Y… ?

Réponse avec Michel Serres, philosophe et historien des sciences,  toujours présent, et jubilatoire.

Loin des conservatismes, son analyse de notre société est toujours vivante, pleine de trips.

Le regard vis à vis de la génération Y, des jeunes d’aujourd’hui est intéressant.

A l’heure des concepts, des formules, voilà le mot qu’il a trouvé pour qualifier la génération "mutante" : "La petite Poucette".

L’heure du tweet, du "j’aime ou j’aime pas" de Facebook, de Google+, par le pouce, cette excroissance du corps programmée sur la réalité numérique.

Ou l’écriture du SMS passe par le doigt, peu par la raison ?

C’est l’objet de cette infographie du pouce, à visualiser, que j’ai proposée : Depuis le gladiateur jusqu’à Facebook.

Infographie avant l’heure que j’ai proposée, que Michel Serres, dans l’article de Libération du 4 septembre imprime. Ici.

Content de converger sur ce symbole, le pouce !

Le jeune, " je le baptise Petite Poucette, pour sa capacité à envoyer des SMS avec son pouce. C’est l’écolier, l’étudiante d’aujourd’hui, qui vivent un tsunami tant le monde change autour d’eux. Nous connaissons actuellement une période d’immense basculement, comparable à la fin de l’Empire romain ou de la Renaissance."

Michel Serres à bien compris l’évolution de la jeunesse, car il est professeur aux États Unis, et se confronte aux étudiants.

Ainsi, il véhicule l’idée de présomption  de compétence, en parallèle à la présomption  d’innoncence : l’étudiant aujourd’hui est bien informé, et avant de rentrer en cours, il faut bien au professeur  de constater : les étudiants ont déjà surfé sur internet sur l’objet du cours. Et de Wikipédia.

L’étudiant n’est plus naïf : il sait. Aussi le professeur doit apporter plus qu’un bagage de connaissance  mais une vraie logique de transmission de pensée : à l’incompétence nue  de  l’étudiant se profile la compétence à priori.

Miroir du propos de Michel Serres, le pouce depuis les gladiateurs romains jusqu’à aujourd’hui :

A picorer :

La communication minimale par le pouce.

Une histoire de la communication en 4 chiffres

2 Commentaires

Classé dans Billet, Usage internet

2 réponses à “Petite poucette, la génération Y, vue par Michel Serres

  1. Pingback: Figures essentielles des Sciences de l’information et de la communication | Zeboute' Blog

  2. Pingback: La petite poucette de Michel Serres n’a t elle qu’un doigt ? | Zeboute' Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s