Que twitterait Sarkozy ?

Les déclarations politiques sont toujours nuancées, ou objet à des codes.

La politique a son langage. On l’appelle souvent la « langue de bois », c’est à dire  communiquer,  sans rien dire.

Sarkozy est le candidat idéal sur Twitter. Ses messages, courts, sont percutants  :

« Nous allons gagner la guerre contre l’insécurité. »

« ce ne sont pas les bandes qui vont triompher de la République »

« Faisons la guerre sans merci contre le décrochage scolaire », à propos de l’école.

Ici le propos n’est pas de commenter ces phrases efficaces, mais de comprendre qu’elles sont idéalement « twittable ».

Les formules politiques procèdent de la fonction phatique de Twitter. C’est à dire que ces messages twittés ont un objet principal : être présent sur la toile, peu importe le contenu du message, qui somme toute est trivial ( être contre les délinquants ou l’échec scolaire est somme toute partagé par tous, et c’est une « non » information ).

L’intérêt et la force de Twitter est d’être « présent ». C’est, dans la science de l’information , une fonction fondamentale : la fonction phatique. Il s’agit d’être en relation avec autrui, et de conserver le contact. Comme au téléphone, lorsque la ligne est brouillée, le « allo ? allo ? tu m’entends » permet de maintenir le contact. Le twitt, en politique, c’est s’assurer également de conserver le contact, et d’être présent. De « causer », peu importe le message, sans conséquence. La politique, c’est toujours être présent, et le twitt, dans sa fonction phatique est un moyen idéal d’occuper le « canal » ( médiatique) .

Occuper le canal : Twitter est un medium, et être présent sur la toile, c’est l’occuper.  L’instantanéité du message rend le locuteur toujours présent.

La fonction phatique est une des 9 fonctions du langage, formalisées par Jakobson.

En 2014, Sarkozy préféra utiliser le réseau social Facebook pour annoncer son retour en politique.

La relation phatique est à nouveau présente, en prenant le soin de retrouver ses « amis » discrètement, comme on les avait quittés la veille.

L’usage de facebook plutôt que les journaux traditionnels renvoie à l’usage du réseau social comme celui de tout le monde, loin de l’appareillage médiatique et politique.

2 Commentaires

Classé dans Billet, Communication, médiologie, Usage internet

2 réponses à “Que twitterait Sarkozy ?

  1. J’examine aussi cette question. Mais avec Lucien Bonaparte, je suis plus daté que vous. Bonne journée

    Instructio​n du ministre & carte postale : les fonctions conative et phatique

    http://boileau.pro/blog/instructio%E2%80%8Bn-du-ministre-fonction-conative-et-phatique/

  2. Pingback: Ma vie avec Twitter, 1 an après : radioscopie | Zeboute' Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s